______________________

PEINES POUR CASSER UNE CONDAMNATION

En ce qui concerne la vidéo de cette semaine sur la question de si les appels perdus à une ex-partenaire consomme ou non le crime de condamnation, pour avoir une communication interdite. J'ai décidé d'expliquer les peines pour le crime de condamnation.

 

Pour faire la lecture plus agréable, je distinguerai quatre cas:

Le premier, en cas de casser la condamnation, à la prison, à la mesure de sécurité, à la mesure de précaution, à la conduite ou à la garde, je distinguerai deux cas. Si la personne qui produit l’infraction est une personne privée de liberté, la peine est de six mois à un an de prison. Si la personne n'est pas privée de liberté ou dans les autres hypothèses, l'amende est de douze à vingt-quatre mois.

Le second, qui enfreint une peine accessoire, une mesure de précaution ou une mesure de sécurité, correspond à une peine de six mois à un an de prison. Dans ce cas, la personne offensée doit être ou avoir été un conjoint ou une personne liée par une relation d'affection analogue, même sans vivre ensemble. Aussi s'ils sont descendants, ascendants ou frères. De même, sur les mineurs ou les personnes handicapées qui ont besoin d'une protection spéciale, qui vivent avec lui ou sont soumis à son pouvoir, ou à la tutelle, à la curatelle, au famille d’accueil du conjoint ou du partenaire cohabitant. Enfin, sur toute personne protégée au sein de son noyau familial.

Le troisième, l'inutilité ou la perturbation des dispositifs techniques mis en place pour contrôler le respect de la sanction, entraîne une amende de six à douze mois. Par exemple, qu'ils sont manipulés pour ne pas donner l'emplacement exact, qu'ils soient coupés et laissés à la maison, qu'ils essaient de mettre à une autre personne et tout ce que vous pouvez penser pour inutiliser ou perturber ces dispositifs.

Le quatrième et dernier, les prisonniers qui s’enfuient, la peine sera de six mois à quatre ans de prison.

 

Comme vous pouvez le voir, il existe différentes façons de casser une condamnation, mais aucune ne reste impunie. Selon le cas spécifique, il s'agira d'un type ou d'un autre de pénalité et sa durée pourra varier.

 

 

 

 

 

Copyright Nathalie González

Sin comentarios

Añadir un comentario